top of page

Un Contrat

FESTIVAL AVIGNON OFF 2020

Théâtre « Le Verbe Fou »

Un contrat
loupe

Un duel envenimé au dénouement improbable.

Un homme tourmenté par ses crises d’angoisse, fait irruption dans le cabinet d’un psychanalyste réputé. On découvre un truand de belle envergure souffrant de profonds malaises, qui doute de lui et craint pour sa peau. Dans le « milieu » on n’aime pas ça…

La praticien, déconcerté par ce patient aux réminiscences douloureuses et surtout douteuses, cherche à évincer voire à refuser cette thérapie. Il craint pour lui, il n’a pas confiance en ce personnage à la morgue hautaine. Ce dernier va lui faire du chantage affectif suivi de menaces sur sa famille et l’obligera ainsi à céder.

La psychothérapie peut débuter.

Une promenade inquiétante entre violence et loi du silence pour l’un, crainte et secret professionnel pour l’autre vont les conduire dans un face-à-face implacable. La tension est omniprésente, croissante, leur relation est à fleur de peau. Peu à peu, les failles, les faiblesses de chacun, les tourments, les remords vont nous entraîner dans une spirale déroutante.

De confidences en confidences, chacun se révèle avec ses propres doutes, sa culpabilité mais aussi ses espoirs, ne laissant plus de place qu’à la fragilité et au désarroi.

Qui est le maître, qui est l’élève ? Qui soigne qui ?

Olivier Douau incarne ce rôle de truand avec brio, il est remarquable de véracité.

Son allure, sa gestuelle, ses mimiques personnifient bien ce malfrat de haut vol et en outre ses expressions angoissées lui confèrent par moments un statut de victime.

Patrick Seminor en psychothérapeute interprète avec justesse un personnage sans cesse sur ses défenses, mais qui a la subtilité de pousser son patient dans le fin fond de ses troubles.

On est à tout moment sur nos gardes, l’action est sur le fil du rasoir, qui tranchera qui ???

Qui baissera sa garde ?

Qui survivra ?

Une pièce de Tonino Benacquista, auteur de nombreux scénarios à succès dont le magnifique « Malavita » adapté par Luc Besson avec Robert De Niro et Michelle Pfeiffer.

Son écriture est précise, bien documentée, ce qui permet de nous plonger intensément dans l’action de la pièce.

La mise en scène de Marika Vibik est sobre, elle met en évidence de façon subtile les états d’âme de l’un et de l’autre. Une belle pièce à voir assurément.


Fanny Inesta


de Tonino Benacquista

par la compagnie du Nouveau Monde

avec Olivier Douau

et Patrick Seminor

direction d’acteurs Marika Vibik

1 vue0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page