top of page
  • Photo du rédacteurJean-Michel Gautier

Le jour où je suis devenue chanteuse black

Dernière mise à jour : 29 juin

Théâtre des luciole

19h15 durant tout le festival 2023


Se lancer dans une pièce musicale sur les traces d’un grand-père noir inspirant pour devenir chanteuse noire dans la lignée de Diana Ross, Donna Summer et Gloria Gaynor quand on est une grande blonde du Nord est une vraie gageure qui appartient au domaine des rêves. Pourtant un jour une petite fille découvre que son grand-père est un noir texan et à partir de ce jour elle n’a qu’une idée devenir chanteuse noire.

On va suivre cette recherche dans les méandres des music halls.

On assiste à cette volonté au départ impossible où une fille du nord, bien blonde montée sur des jambes interminables va chercher le succès dans tous les recoins où l’on chante pour y placer du blues.

Alors elle sera meneuse de revue aux folies bergères, ira aux Etats -Unis à la recherche de ce grand-père, de cette filiation. La grande blonde aux yeux bleus est une noire ...qui peut croire, comment imaginer cela.

De chansons en chansons elle se fraie un passage vers une désir à priori impossible, fini les barrières, les craintes, elle existe en tant que chanteuse noire et même meneuse de revue .

Sur scène seulement deux musiciens chanteurs maintiennent le rythme trépidant qui leur est imposé, un noir et sa batterie et un aveugle d’opérette au clavier. Attention aveugle d’opérette mais pas chanteur et musicien d’opérette, il assure.

Caroline Devisme nous raconte alors sa vie, avec cette volonté un peu folle, son parcours au milieu des paillettes, elle dévore la vie à grandes enjambées, ponctuant son parcours de notes en notes au milieu de l’univers musical Motown, de la soul et de la musique pop.

C’est un théâtre burlesque, rempli d’humour et d’émotions, un théâtre surprenant, fort en soubresauts et rempli de nostalgie. Un théâtre basé sur la réalité, mais une réalité si incroyable qui nous fait sombrer dans le rêve à chaque instant.

Récit d’un parcours totalement atypique, d’une quête un peu folle, de la réalisation d’une jeune fille qui court après ses racines, son être et se retrouve enfin.

Caroline Devisme est exceptionnelle, un tonus, une pêche qui nous emporte accompagnée par deux lascars fabuleux. A eux trois c’est un grand orchestre avec ses choeurs ….et on suit, on est tiré dans un récit qui semble impossible et pourtant !

C’est du très beau travail bravo à eux et à Thomas le Douarec qui signe une mise en scène remarquable ..une pièce à voir absolument, c’est gai, musical à souhait, prenant, que dire de plus...j’ai adoré.

Jean Michel Gautier

De

Caroline Devismes

,

Thomas Le Douarec

Mise en scène

Thomas Le Douarec

Avec

Caroline Devismes

,

Lauri Lupi

17 vues0 commentaire

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page