top of page
  • Photo du rédacteurNadine Eid

Le cabaret de Carolina


Au Rouge Gorge

10 Bis place de l’Amirande Avignon

Sortie de résidence Le 22juin à  20h

Du 1er au 21 juillet 2024 à 20h55

9 juillet à 20h 30 au Bateaux de Provence. Le Miréio


crédit photos: N. Eid




Quel beau spectacle de sortie de résidence que nous a offert Carolina et qu’elle offrira encore en deux avant-premières le 1er et 2 juillet avant la première du 3 juillet toujours à 20h55  !


Le répertoire diversifié  proposé par l’artiste a permis de prendre une bonne partie de la mesure de ses talents. A n’en pas douter, le Rouge Gorge a su, lui aussi, servir d’écrin, et se marier à la remarquable scénographie de Rémi Cotta. Le lieu donc, les costumes et le décor ont permis à Carolina d’offrir un moment magique loin de nos inquiétudes et préoccupations. La création lumière de Jacques Groguelin a pleinement contribué à la  féerie de ce spectacle en livrant du cousu main, de l’ajusté au personnage vibrant de mille facettes. Divertissement certes mais de qualité. Sa prestation respire l’exigence d’un travail soigné, associée à une pratique sans faille, parfaitement rodée.


Néanmoins, ce n’est pas tous ces nécessaires ingrédients à saluer qui font de ce  spectacle abouti une très belle réussite du genre. Carolina est partout ! Elle mange la scène et s’empare de la salle. Le public sourit, rit, est conquis d’emblée par la fermeté irrésistible de ses propositions et invitations.

Elle n’est pas la reine du divertissement, elle est la star de la joie conquise avec naturel et drôlerie. Sa vivacité n’a d’égale que sa verve et ses réparties trahissent une  longue et riche expérience de la scène et du public.

Elle appartient à ses comédiens aux talents protéiformes qui les rendent précieux et immédiatement captivants pour un public aussi éclectique soit-il. Peu importe finalement le répertoire, Carolina sait s’approprier les mélodies et livre des interprétations dignes d’une réelle compréhension de ce qu’est la chanson. Sa voix profonde envoute avant même qu’elle ne chante et que ne débute le spectacle. En effet, c’est dans la salle et non sur scène qu’elle accueille avec brio son public. D’ors et déjà conquis par son humour alerte qui suscite et bouscule fraternellement, nous sommes entraînés dans le sillage exubérant de son show.


De l’interprétation magnifique de Voyage Voyage de Desireless, à Amor et Tortilla  de Carolina qui lui sied tout particulièrement, en passant par Que je t’aime de Johnny Halliday à l’interprétation muy caliente, son tour de chant, jamais vulgaire, parfois coquin, toujours remarquablement interprété nous laisse étonnés du tomber de rideau.

Le public de Carolina repart empli de joie, véritable antidote à la morosité sociale d‘après Covid et précarité législative. Le cabaret de Carolina, au Rouge-Gorge, est à consommer  avec joie et excès, sans nulle modération.


NadineEid



D’après une idée originale de Miguel Sarmiento

Avec Carolina

Collaboration artistique et scénograpie Rémi Costa

Création lumières Jacques Groguelin

56 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page