top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Arletty, un coeur très occupé

Théâtre de l’Oriflamme

3-5 Rue du Portail Matheron

84000 Avignon

Du 5 au 29 Juillet 2023 à 13h

Relâches les dimanches


Lorsque l’amour dépasse l’histoire et la guerre


Arletty, actrice française est notamment connue pour son rôle dans le film "Hôtel du Nord" en 1938.

Pendant l'occupation allemande de la France durant la Seconde Guerre mondiale, Arletty entretint une liaison avec un officier allemand. Cet officier était Hans-Jürgen Soehring, qui était membre de la Luftwaffe, la force aérienne allemande.

Arletty a défendu ses actes en disant : "Mon cœur est français, mais mon cul est international". Ses paroles ont été interprétées comme une expression de son désir de vivre sa vie selon ses propres termes, sans se soucier des conventions ou des attentes sociales.

La liaison d'Arletty avec un officier allemand reste un sujet controversé de l'histoire française. Certains voient en elle une collaborationniste, tandis que d'autres la considèrent comme une femme libre qui a choisi de vivre selon ses propres désirs et qui a été punie de manière excessive pour cela.

Sur scène, le temps a passé, on est en 1970, Arletty a 72ans. Un jeune journaliste curieux et admiratif de l’actrice, force sa porte et la convainc de relire la correspondance entretenue avec son officier. Le jeune homme lui lit quelques passages des lettres. Tout d’abord furieuse, elle devient peu à peu fragile, étonnée puis se laisse embarquer dans les souvenirs de cette passion amoureuse, de cet amant qu’elle a profondément aimé qui brûle encore de sa présence morte, les pages de ces lettres.

Dès le début, une densité dramatique très forte est intensifiée par le jeu des acteurs.Dans un décor en noir et blanc, de révélations en révélations, cette correspondance amoureuse nous est révélée. Arletty, jouée par Béatrice Costantini , majestueuse, tout de blanc vêtue, à la fois grave et nuancée, le regard fixe, comme figé dans un passé qu’elle n’a pas oublié.

Le jeu de Damien Bennetot dans le rôle du journaliste est vif et enjoué, mettant en valeur son charisme et son énergie

Au bout du compte, cette pièce laisse place à une profonde réflexion sur le sens de la condition humaine où le final inattendu viendra conclure cette histoire.


Fanny Inesta


De Jean-Luc Voulfow

Mise en scène de: Gilbert Pascal

Avec : Béatrice Costantini

et Damien Bennetot


34 vues2 commentaires

2 comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
dominique
07 de jul. de 2023
Avaliado com 4 de 5 estrelas.

Le rôle du journaliste est très important car il connaît l' histoire d'Arletty et cela lui donne l'occasion de provoquer, de fâcher et de flatter l'artiste. Son impudence lui permet de la pousser dans ses retranchements et de lui faire dévoiler des secrets. Damien est vraiment à l'aise dans son rôle et provoque des réactions sucrées salées dans les réponses de l'héroïne. J'ai bien aimé le jeu de Béatrice par sa voix inimitable qui pourrait paraître une caricature mais elle ne fait qu'asseoir son jeu et Arletty avait vraiment ce style de voix. Une balade dans le temps de la guerre où rien n'est ordinaire.

Curtir
Convidado:
07 de jul. de 2023
Respondendo a

un commentaire astucieux et bien réel!

Curtir

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page