top of page
  • Photo du rédacteurJean-Michel Gautier

Arletty : Un coeur très occupé

Dernière mise à jour : 30 juin 2023

Théâtre de l’Oriflamme

du 7 au 29 juillet 2023

à 13h


On connait tous Arletty pour son parler traînant ponctuant les répliques mythologiques de tous ses films comme le fameux « atmosphère » qu’elle lançait à la tête de Jouvet dans « Hôtel du Nord » en 1938. Comédienne des débuts du cinéma parlant, elle a occupé le devant de la scène des années durant. Puis il y eut la guerre, l’occupation, la volonté de l’occupant de réaliser des films à la gloire de l’ Allemagne. Mais tout le monde n’ a pas suivi, bien des acteurs français ont refusé cette collaboration. Arletty en faisait partie, mais elle a rencontré un officier allemand très francophile et très beau et eut une liaison amoureuse avec lui.

A cette occasion elle dit « "Si mon coeur est français, mon cul est international!"

Bien sur ce ne fut pas du goût de tout le monde et on sut lui faire savoir.

La pièce se situe en 1970 , quand les choses furent apaisées un jeune journaliste vient la voir pour savoir ce que fut cette liaison.

Arletty lassée de ces attaques ne veut pas répondre dans un premier temps puis se laisse faire peu à peu grâce au jeu intelligent de son interlocuteur.

Ainsi peu à peu se met à jour cette aventure amoureuse entre Arletty et son chevalier servant allemand, Hans Jürgen Soehring.

Parfait francophone, et ardent francophile, son aspect physique est à lui seul une affiche de propagande pour le IIIe Reich triomphant... c’est un Sportif de haut niveau , qui n’a pu participer aux jeux olympiques de Berlin en 1936 suite à un accident . Passionné par la culture classique, il connaît très bien les auteurs grecs, comme les romantiques allemands et français. Il s'engage dans la Luftwaffe, et à Paris, pendant l'Occupation, il siège comme assesseur au conseil de guerre de la Luftwaffe, ce qui lui permet de circuler comme bon lui semble dans la capitale française...

Le récit est limpide, les personnages définis avec exactitude, on est dans un récit historique .

Béatrice Costantini essaie de coller au mieux au personnage, allant jusqu’à reprendre la voix de la comédienne, elle campe une Arletty qui maintient son allure, qui garde haut sa personnalité qui ne lâche rien, conservant sa mémoire et celle de son amant.

Le jeune journaliste incarné par Damien Bennetot dans la justesse aussi, dans l’exactitude du jeu, il est là admiratif et curieux, recherchant avec application les éléments de la vie qui peuvent faire avancer le récit.

Ainsi se déroule le fil de l’histoire, le fil d’une relation amoureuse intense.

Une très jolie pièce interprétée avec talent par deux acteurs admirables.

Jean Michel Gautier

Mise en scène:Gilbert Pascal

  • Interprète(s):Béatrice Costantini,

  • Damien Bennetot



21 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page