top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Aimer Tue

FESTIVAL AVIGNON OFF 2022

Théâtre du Chapeau rouge

Un rai de lumière éclaire l’auteur de l’impensable! Nous sommes immergés dans la cour d’assises et la sentence ne sera pas livrée …Qu’elle serait–elle si vous étiez jurés ?


Paul Klébert, un bijoutier banal qui depuis de nombreuses années se plait à vendre des parures, des bagues et bracelets aux amoureux, aux fiancés et pour des occasions particulières. Sa vie était toute tracée jusqu’à ce jour où Christelle Verdier entre dans sa boutique. Jamais il n’avait vu poignets, mains et cou aussi délicats, il en est foudroyé. Avec délicatesse ,sans toucher sa peau pour ne pas troubler ce moment grâce, il lui fait essayer un collier. Elle hésite à l’acheter, a besoin de réfléchir et puis lui dit que …SI…elle reviendra… Ce jour arrive, il l’invite à partager un café et peu à peu une relation s’installe. Dévasté, dévoré par cet amour unilatéral, il ne pense qu’à elle, en perd l’appétit, en perd ses repères , le réel lui échappe comme lui même échappe au réel. Mais elle le repousse et il ne comprend pas… Dans ce tribunal, il se définit comme sincère dans sa version effroyable de cette relation. Il n’esquive rien, ce n’est pas un fou furieux de ceux qui explosent d’un coup, il n’y a pas de violence annonciatrice, il agit comme un poison qui se distille en perfusion. Dans le ressac de sa passion se côtoient sa souffrance et ses moments de joie, le calme et la furie qui l’habitent s’affrontent. On en vient à détester cet homme, à vouloir relever et sauver cette femme…Sa violence latente, sa discrétion et son efficacité qui sont des armes redoutables, ses attentions vampirisantes nous mettent mal à l’aise ; Il veut la gâter, pour qu’elle ne manque de rien, et nous assistons peu à peu au déclin de Christelle Verdier, à sa lente déchéance comme une glace qui fond et se répand. Une onde de choc que ce spectacle ! François Cracosky joue avec une véracité surprenante . Un texte d’une grande force tragique, une pièce dure à souhait et surtout magnifié par le comédien. Myriam Grélard l’auteure, trouve en son interprète une authentique résonance, il envahit la scène ou l’horreur se dispute à l’abominable. Une approche au théâtre ou le spectateur est immergé au centre du dispositif où se mêlent le réel et la fiction, notre ressenti est un jeu dont on se demande parfois s’il en est un ! Un seul en scène bouleversant qui force l’admiration pour son implication et la qualité de son interprétation bien secondé par le texte et la mise en scène . La musique est présente, elle est souvent une respiration ou lors d’une scène, on arrive même à rire . Les voix off du juge et des avocats exposent les faits . Un rythme soutenu qui nous tient en haleine, le suspense de chaque instant est bien présent c’est admirablement oppressant. De bonnes raisons pour vous conseiller de vous rendre sans tarder dans ce petit théâtre du chapeau rouge .


Fanny Inesta


Auteure : Myriam Grélard Comédien : François Cracosky Metteuse en scène : Myriam Grélard

attachée de prese : Dominique Lhotte

Photos : Dominique Lhotte

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page