top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Où on va Papa

Théâtre de la Bourse du Travail

8 Rue de la Campane Avignon

du 3 au 21 Juillet 2024 (relâche 8 et 15)


"Une belle programmation à découvrir au Théâtre de la Bourse du travail CGT…Une programmation faite par un collectif de militants syndicaux de tous horizons dans ce lieu convivial qui reste un lieu de vie durant tout le festival avec l’accueil des salariés et la continuité de toute l’activité propre à une bourse de travail . Six spectacles sont proposés ."


Aujourd’hui, nous découvrons Michel Duchemin qui excelle et rend un bel hommage dans l’ interprétation du roman de Jean-Louis Fournier « où on va Papa ? » .Ce père nous plonge dans les profondeurs de la paternité confrontée aux défis de l'enfance et de la différence. Ce spectacle va au-delà des apparences, il nous incite à comprendre et à aimer sans condition. Il examine avec une grande finesse la complexité de la paternité et l'innocence de l'enfance, tout en soulignant l'injustice d'un destin implacable qui s'acharne sur deux garçons nés handicapés. Il aborde sans détours la réalité éprouvante de s'occuper d'enfants "pas comme les autres", sans chercher à embellir cette vérité.

La phrase "Où on va papa ?", répétée inlassablement par le petit Thomas, agit comme un mantra. Cette répétition incessante mène parfois à l'exaspération du père, à laquelle se mêle à des sentiments de désespoir, d'impuissance, et à des pensées inavouables, comme l'envie de jeter ces enfants "pas comme les autres" par la fenêtre. Ce père se débat tant bien que mal, affrontant les réflexions de ses amis, leurs moqueries, et leur pitié, et la peur de l’avenir.

Le témoignage offert par cette pièce est brut et sincère, il oscille entre la douleur et l'amour d'un père pour ses fils. Une exploration sans concession des pensées les plus sombres et des émotions les plus intenses, révélant la vulnérabilité et la force d'un homme face à une situation profondément bouleversante.

Michel Duchemin est authentique dans son jeu et rend tangible la complexité des sentiments d'un père . Les notes jouées par Isabelle Zanotti apportent une voix musicale qui permet aux émotions de s'exprimer au-delà des mots. Le piano devient un personnage à part entière, aussi unique et singulier que les enfants qu'il accompagne.

L'humour, permet de désamorcer la douleur, de donner du relief aux situations les plus sombres. Cet équilibre rend la pièce très touchante. On passe de l'émotion à la légèreté, du cynisme au désespoir.

Une pièce qui bouleverse,et qui parfois fait sourire, mais surtout qui réchauffe le cœur. Elle décrit avec beaucoup d’émotion la beauté de l'amour parental, et la dignité intrinsèque de chaque être humain, quelles que soient ses différences.

Un spectacle où l'émotion est présente, portée par des acteurs qui jouent avec authenticité et profondeur .


Fanny Inesta


de Jean-Louis Fournier

avec Michel Duchemin et Isabelle Zanotti

Mise en scène: Philippe Mathé

Musique originale: Isabelle Zanotti

Scénographie: Auriane Durand assistée de Tristan Ortlieb

Création lumières: Manu Drouot

82 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page