top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Frida Kahlo

La Scala Provence

3 Rue Pourquery Boisserin Avignon

du 4 au 21 Juillet 2024 à 15h35 (relâche les lundis)




La pièce s'ouvre dans un salon, Hélène Noguerra évoque l'accident de la circulation qui a marqué le corps et l'âme de Frida Kahlo, un événement tragique qui est également devenu la matrice de son œuvre. Prisonnière de son corps, empalée sur une barre de fer, la colonne vertébrale et la jambe brisées… Mutilée, enfermée dans un corset, l’autoportrait s’impose « si je me peins, c’est que c’est le sujet que je connais le mieux »dira t-elle…

Pour ceux qui ne connaissent pas la vie de Frida Kahlo le spectacle offre un parcours biographique qui retrace les évènements de sa vie , grâce à un voyage intime dans son univers. On y retrouve les correspondances de Frida Kahlo adressées à son cher Docteur, à ses amants, et surtout à Diego Rivera , sa passion ardente et tumultueuse où se mêlent la souffrance et les trahisons, ses longs séjours à l’hôpital et l’art et la joie de vivre malgré tout... Frida Khalo était d’une indépendance farouche, rebelle, moderne avec un engagement politique sans compromis.

Héléna Noguerra arbore tour à tour une jolie robe mexicaine et une tunique indienne, et se pare de fleurs dans les cheveux, recréant ainsi l'iconique apparence de l'artiste mexicaine. D’un coup de pinceau, elle accentue et peint avec délicatesse le célèbre mono-sourcil , et ourle ses lèvres d’un léger duvet noir.

La lecture d’Héléna Noguerra est entrecoupée de chansons,de moments musicaux qu'elle interprète accompagnés à la guitare par Laurent Guillet. Ses déplacements et ses chansons bien qu’agréables à regarder et à écouter sont un peu trop délicates . Nous ne percevons pas l’image d’un corps emprisonné longtemps dans un corset ni du supplice de Frida Kahlo. Ses mouvements sont fluides et gracieux ses mains, ses gestes, sa danse aux allures de flamenco, contrastent fortement avec l'image d’un corps en souffrance.

Helena Noguerra adopte un style simple et sincère, avec un désir de partage qui rend sa lecture attachante. Elle réussit avec une belle énergie à nous faire revivre ces moments, soulignant son attachement à son Mexique

Un spectacle épistolaire se révèle être une immersion délicate et élégante dans l'univers de Frida Kahlo. Il séduit par sa mise en scène tout en suscitant le désir d'une plongée plus profonde dans les affres et la splendeur de l'œuvre de cette artiste emblématique.


Fanny.Inesta


Texte de Françoise Hamel

avec: Héléna Noguerra et Laurent Guillet à la guitare

Mise en espace: Catherine schaub


20 vues1 commentaire

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
il y a 4 jours
Rated 1 out of 5 stars.

Trés decue par le spectacle, trop long, pas d'energie, pas d'émotion.


Like

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page