top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Buenos Aires 1920

Théâtre Le Palace

Rue de la république Avignon

du 3 au 21 Juillet 2024 à 14h




L'émigration volontaire vers un nouveau monde se fait toujours sur base de rêves et d'espoirs d'une vie meilleure. Combien d'émigrés se sont ainsi lancés dans l'aventure d'un voyage sans retour ?

Le récit suit le parcours poignant d'un frère et d'une sœur, fraîchement débarqués à Buenos Aires dans l'espoir de retrouver leur père disparu vingt ans plus tôt. Sophie Chasselat et Sébastien Rajon forment un duo frère-sœur émouvant.Leur quête, alimentée par l'espoir et la naïveté de la jeunesse, se heurte rapidement à la dure réalité d'une ville où règnent la pègre, la corruption et la désillusion. Ce contraste entre l'innocence des jeunes immigrants et la brutalité du monde qu'ils découvrent est le fil conducteur de la pièce.

Le port constitue le décor central, le jeu du douanier et du proxénète soulignent la brutalité et la corruption . Le tango qui unit le couple de tenanciers du cabaret est bien mis en avant, il devient le symbole de l’ union de deux âmes cabossées et tiraillées entre trahison et loyauté . Il ne sert pas d’interlude, mais exprime les émotions, les luttes intérieures. Avec sa sensualité et sa violence,il devient l’image de la condition des immigrants, ballottés entre espoir et désespoir, entre rêve et réalité.

La mise en scène est audacieuse et dynamique, créant l'ambiance chaotique des bas-fonds de Buenos Aires. Les décors, les costumes,éclairages sont soigneusement choisis pour nous transporter dans cette époque révolue, mais toujours vibrante d'émotions.

Malgré quelques longueurs, la pièce parvient à maintenir l'intérêt grâce à ses moments de tension,au jeu des acteurs, à la beauté du tango. La musique joue également un rôle crucial, enveloppant l'ensemble d'une atmosphère mélancolique qui accentue les thèmes de l'exil, de la perte et de l'espoir tenace.

Une pièce qui nous rappelle que les luttes et les espoirs des émigrés d'hier résonnent encore aujourd'hui. Le jeu des acteurs est finement dessiné et interprété. Raffaele Salis livre ici une pièce à la fois belle et tragique, où se mêlent l'espoir et la quête de soi.


Après deux ans de fermeture,l e nouveau propriétaire du théâtre Le Palace, Hicham Fassi-Fihri nous ouvre ses portes avec au programme 25 pièces ! Nouveau directeur, Nouvelle programmation ! Vous allez adorer!


Fanny Inesta











74 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page