top of page
  • Photo du rédacteurJean-Michel Gautier

Tristesse et joie dans la vie des girafes

La Scala Provence 600

le 19 avril 2024 à 20h

Crédit photos: Fanny Inesta



Un titre ambigu qui égare un peu les spectateurs. Car la pièce n’a rien à voir avec les girafes, c’est l’histoire  d’ une petite fille surnommé girafe pour sa taille plus grande que la normale. Et Tiago Rodrigues veut nous promener dans les rues de Lisbonne sur les pas de la petite fille et de son ours en peluche, Judy Garland, qui n’arrête pas de jurer à tous vents.

Girafe a une obsession: trouver de l’argent pour se payer l’abonnement à Discovery Channel, mais nous sommes en période de crise financière et les banques n’ont que des slogans à offrir et pas de monnaie.

La scène est occupée par un gros dispositif et de nombreux accessoires qui donnent une belle animation. C’est vif, toujours sur le tranchant du couteau, parfois déroutant.

Un petit problème acoustique: le micro de girafe était mal réglé et donnait une compréhension parfois difficile .

Ce n’est assurément pas une pièce pour les enfants, c’est une course dans les rues de Lisbonne peuplée de nombreux personnages  pas toujours fréquentables. Mais la petite fille a une énergie peu commune et ne connaît pas la peur. Alors, elle avance et ne s’en laisse pas conter, que les gens soient banquiers ou politiques voire prédateurs sexuels, elle veut l’argent pour avoir cette chaine de TV.

Elle doit résoudre son problème toute seule, vu que son papa artiste au chômage n’a aucune efficacité et que sa maman a déjà quitté la terre .

Tiago Rodrigues signe là une pièce ambiguë et dérangeante qui laisse le spectateur un peu perplexe derrière des personnages hauts en couleur.

La crise financière est là, du coup tout semble bloqué et tout repose entre les mains de la petite fille et de son énergie démesurée. Arrivera- t-elle à ses fins ?

Les acteurs drivés par un grande/petite fille dopée à on ne sait quelle énergie tirent le meilleur profit de la situation ...bravo.



Jean Michel Gautier


de Tiago Rodriguez

traduit et mis en scène par Thomas Quillardet

avec Marc Berman, Maloue Fourdrinier

Christophe Garcia, Blaise Pettebone

18 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page