top of page
  • Photo du rédacteurFabrice Glockner

Nos histoires


Au Théâtre du Cabestan

11 rue Collège de La Croix Avignon

à 12h35 du 7 au 29 juillet (relâche le mercredi)



Nos Histoires : de l’art de transformer et transfigurer un récit simple et presque banal en un excellent moment de théâtre à la fois joyeux et léger, profond et sérieux. Vicky entre dans le bar tenu par Maxime. Indécise, elle hésite à plusieurs reprises sur sa commande et maladroite, finit par renverser son verre. Elle est québécoise et ostéopathe, doté d’un accent prononcé qui fait tout son charme et sans lequel elle serait quelconque et fadasse. Vicky est une femme bavarde, speed, aux taquets, parfois fatigante mais tellement vivante. Le genre de femme qui dévore la vie à pleine dents, afin de ne pas en perdre une miette. Maxime gère le bar tenu par sa mère. Il a une formation de dessinateur et gâche son talent dans une vie monotone et sans intérêt. Nous assistons à la naissance et au développement de leur amitié. Ils sont beaucoup plus proches qu’il n’y paraît de prime abord, puisque, sans le savoir, ils vivent l’un et l’autre une relation d’emprise : Vicky avec son amoureux ; Maxime avec sa mère. Ils sont tous deux des êtres émotifs. L’auteur, Frédérique Auger, a cette belle formule qui ne peut que parler aux êtres sensibles voire hypersensibles : ce n’est pas un défaut d’être émotif, c’est juste plus long de trouver sa place ! Maxime et Vicky vont s’aider dans leur quête mutuelle de liberté et réussir à se dégager des liens toxiques qui les entravent. Un moment de théâtre joyeux et léger, disais-je ? Un début joyeux, puis cela vrille, mais sans nulle pesanteur, avant de se terminer positivement. Le naturel et la spontanéité priment dans le jeu des acteurs qui nous font entrer dans des scènes de la vie quotidienne, sans donner un seul instant l’impression de jouer leurs rôles. Un divertissement tout en intelligence et humour subtil. Il s’agit également d’un moment de théâtre profond et sérieux puisqu’il est question d’emprise et de manipulation, de liens toxiques, sujets d’actualité toujours brûlante, dont il est loin d’être évident de prendre conscience, de faire reconnaitre et de se dégager. Les acteurs, Frédérique Auger et Jean-Charles Chagachbanian sont excellents et savent incarner à tour de rôle le manipulateur de l’autre : Maxime interprète le rôle de Didier (l’amoureux de Vicky), tandis que Vicky prend le rôle de Danielle (la mère de Maxime), dans une optique de vérité et de réalisme. Un choix très judicieux de la metteuse en scène, Giorgia Sinicorni qui explique parfaitement dans sa note d’intention le choix de plonger le spectateur dans une expérience physique et émotionnelle du thème traité plutôt que de juste lui raconter une histoire. Variations de rythmes, entrelacements des rôles, déplacements des décors, excellence des acteurs dans leur naturel et leur vérité, tout contribue à faire de Nos histoires une très belle pièce qui signe le triomphe de l’amitié.

Fabrice GLOCKNER (www.desmotspourlecrire.com)

Texte de Frédérique Auger Mise en scène de Giorgia Sinicorni Avec Frédérique Auger et Jean-Charles Chagachbanian Relations de presse Dominique Lhotte





8 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page