top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Meilleurs voeux

Dernière mise à jour : 25 mars 2023

Théâtre de l’adresse Avignon Janvier 2023


Dimanche 1er janvier à 15h30

Fait rare ce 1er janvier au théâtre de l’Adresse où nous sommes accueillis chaleureusement et où l’on nous sert une coupe de champagne et des petits macarons colorés… Nous sommes le soir du réveillon du jour de l’an, où pour beaucoup c’est un synonyme de fête. Pourtant, les suicides le soir du 31 décembre sont nombreux. Antoine en fait partie… Un homme désabusé, solitaire, un monsieur sans avenir, sans histoire apparente, que l’on qualifierait de « monsieur tout le monde » prépare sa dernière soirée . Quelques guirlandes lumineuses éclairent un pan de cartes postales du monde entier,  un petit sapin tristounet,  un verre de whisky, les fameux cachets en attente, et puisque qu’il n’a plus rien à perdre, un message que l’on a jamais osé envoyer, qu’il se décide à lancer sur un répondeur, comme on lance une bouteille à la mer… Ce message arrivera à  Sandrine,  jeune fille de tous ses fantasmes, lumineuse, enjouée, pleine de vie. Avant de se rendre à une soirée déguisée, elle passe voir Antoine, son voisin qu’elle ne connaît pas, afin de lui remonter le moral et l’empêcher de commettre l’irréparable. Peu à peu, ils vont faire connaissance, les secrets et les masques tombent,  ils se dévoilent et tel un huit clos, tout se fissure…les personnalités s’affichent… Pour autant, cette pièce est loin d’être pessimiste, elle nous embarque dans une soirée de réveillon loin d’être conventionnelle, entre drôlerie et romantisme! Le scénario un peu prévisible est relevé par deux acteurs qui vont tirer leur épingle du jeu afin de  mettre ce texte en lumière lui permettant de s’élever, et de nous faire sourire.  Olivier Douau excelle dans son rôle du suicidaire torturé, où l’issue semble fatale, sans retour en arrière possible. Pourtant, Sandrine, telle un cadeau tombé du ciel lui donne un sens à sa vie, son jeu évolue et il le maîtrise  parfaitement  dans une interprétation sans faille. Nathalie s’en donne à coeur joie, ses colères et ses rires sont tout autant sincères, elle évolue avec une aisance naturelle malgré son costume encombrant, elle reste aérienne. Une pièce divertissante et un public conquis .

Fanny Inesta


Mise en scène : Olivier Douau Comédiens  : Nathalie Comtat et Olivier Douau


Critique de Jean-Michel Gautier


Dans un studio, qui ne respire pas l’opulence, sous les toits de Paris, un homme, Antoine, règle la décoration de noël de ce lieu étriqué qui n’exulte pas de joie. Là, une collection de cartes postales sur un portant, illuminé par une guirlande, ici un minuscule arbre de Noël et une bouteille de whisky sur un guéridon et enfin une table au milieu de la pièce où verres et gélules se disputent chèrement l’espace aux côtés d’une bouteille de champagne posée dans un seau.  Il a l’air un peu paumé, il tourne ne rond et on comprend mieux son comportement quand il prend son téléphone pour appeler une certaine Sandrine et lui annoncer qu’il l’attend avant … de se suicider. Là on a 50% de l’intrigue, on nage en plein pathos, c’est évident, la tension est extrême. Mais pas le temps de raccrocher que l’on sonne à la porte du studio, la porte s’ouvre pour laisser passer une jeune femme, apparement c’est celle qu’il a appelé qui débarque dans une tenue de poulpe de comédie, tenue peu discrète et peu pratique il faut bien l’avouer mais qui colle si bien au personnage, un personnage un peu collant en quelque sorte.  Si elle ne comprend pas pourquoi il l’appelle, elle ne va pas tarder à en comprendre la raison. Là, elle va apprendre en peu de temps le lien qu’il y a entre elle et lui, lien pour lequel elle n’a rien fait, lien qu’il a créé de toute pièce et qui la plonge dans une grande confusion.. La soirée se déroule avec cette chute prévue et attendue, le suicide d’Antoine. Mais aussi on va enfin comprendre ce qui les lie tous les deux. S’il est paumé, elle c’est pas mieux il faut bien le reconnaitre.  Deux solitudes écorchées qui ont le talent pour tout foutre en l’air, deux individus en quête d’un avenir meilleur. Olivier Douau va éclairer ces personnages au cours de cette pièce tragicomique. Deux personnages interprétés avec brio par deux acteurs talentueux qui nous font adhérer à l’intrigue et rire il faut le reconnaitre.


Jean Michel Gautier

0 vue0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page