top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Les contes de Maupassant

Avec Clément Krieg

Le 7 mai à 18h dans le cadre de Festilune, salle Louis Renard à la Ville aux Dames

Le 17 Juin à 19h30 à la Riche (lieu : La Salengane)

Du 16 Septembre au 2 décembre: tous les samedis à 19h15 Théâtre Darius Milhaud Paris 19



Un seul en scène délicat, fort et délicieux.



Quatre contes où l’humour le dispute à la monstruosité et au fantastique. Si les textes de Maupassant sont d’une douceur extrême, ils n’en sont pas moins précis et piquants, colorés et parfois monstrueux..

Clément Krieg mis en scène avec précision et habileté par Laurent Priou, donne le meilleur de lui même dans ces quatre contes aux registres forts différents. Avec une présence qui n’appartient qu’à lui, il nous bascule sans cesse de la tendresse au gag, du rêve éveillé à la cruauté. On pourrait le qualifier d’une vraie bête de scène!

Son interprétation de « la légende de Saint Michel » nous amène au coeur du folklore normand, ou le diable serait un être humain sympathique et et le saint un être sournois , d’une malice redoutable à faire fuir tous les bons croyants! Ces valeurs inversées sont drôles, un humour délicat joué avec un décalage bienvenu.

Nous sombrons avec « La mère aux monstres » dans le sordide, dans les franges d’une France misérable où l’on cherche à faire feu de tout bois, où la société est en déroute et entraîne l’humain dans l’effroyable ou bien serait-ce l’inverse? Sujet actuel sur lequel chacun d’entre nous peut réfléchir.

Avec le fameux « Horla » il nous entraîne sur les pistes abruptes d’un être surnaturel et invisible. On chute dans l’angoisse au rythme du personnage . Nous sommes les témoins du vacillement de son âme, de ses peurs. Le comédien excelle, on le voit se faire happer par les ténèbres On sombre peu à peu avec son personnage qui nous plonge dans nos propres peurs et nous fait nous questionner.

« La nuit » est une errance nocturne à travers Paris où la ville devient mystérieuse et inquiétante, Clément là encore fait mouche.Le récit est si bien détaillé et si bien raconté qu’il en devient réalité. Nous apercevons même les bateaux voguer sur la Seine. La lumière nous transporte dans une ambiance intimiste et angoissante.

Il émane du comédien une douceur et une poésie peu commune. Avec lui ,les textes coulent qu’ils soient chargés d’humour ou de crainte. On suit ses personnages sans difficulté, il nous porterait Dieu sait où, tant son jeu est sincère. Le rire se mêle à l’émotion, et à l’arrivée une formidable réussite

Clément Krieg est la démonstration que l’on peut faire du théâtre avec trois ficelles et une lampe, tout est dans la sobriété et la force de persuasion. Il peut courir dans la lande bretonne derrière ses personnages hauts en couleurs, il sait les attraper et les porter aux nues pour nous en livrer le meilleur. Les textes deviennent les matériaux des décors . Un remarquable acteur dont on se plait à voir le travail.On sourit, on s’émerveille, un plaisir à l’état pur. Impossible de résister à l’enthousiasme et à l’énergie de cette performance irrésistible. A voir et à revoir!


Fanny Inesta et JM Gautier


Avec: Clément Krieg

Mis en scène : Laurent Priou







78 vues2 commentaires

2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Aug 25, 2023
Rated 5 out of 5 stars.
Like

Guest
Aug 19, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Vivement qu’on puisse le voir à Paris !

Like

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page