top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Le ticket

Dernière mise à jour : 25 mars 2023

Théâtre de l’Oulle, La Factory Avignon le 31 décembre 2022


Attention Manuel Pratt et Ludivine Mounier Vincent c’est de l’explosif, à manier avec précaution, le danger est imminent.

Ils arrivent sur scène comme par hasard, pas d’effets de lumières ou de musique, c’est sobre, on ne s’ennnuie pas avec l’inutile. Mais très vite ils nous exposent la situation : tout le monde à un ticket sauf qu’ils n’en ont qu’un pour tous les deux or il faut absolument que chaque individu ait son ticket c’est une question de vie ou de mort, d’ailleurs le perdant sera tué. Alors ils vont se combattre verbalement pour arriver à ce que l’autre soit éliminé. Une joute oratoire se déroule et sera close par un vote du public qui déterminera qui va rester en vie. Ludivine va chercher en elle tous les subterfuge possibles elle va même jusqu’à proposer de coucher avec tous ceux qui voteront pour elle, elle ne recule devant rien sa vie étant en jeu, elle se sacrifie sans hésitation, de toute façon c’est la survie qui est en jeu alors elle n’hésite pas. Manuel lui est assez détaché, il n’a pas peur de la mort il en profite pour examiner la société et lui donner des petits coups de couteau, il lui taille un beau costard…. pourquoi se gêner? Un combat digne d’un concours d’oral où l’un et l’autre adoptent des chemins différents. Elle, la sensualité le parler vrai , lui garde sa satire à la main, son doigt inquisiteur, il pourfend attaque en douceur mais peint aussi une société qui se cache derrière des faux fuyants, un bel exemple : « vous voulez tous protéger les pauvres ok mais qui a invité un pauvre à sa table pour noël » …et vlan prenez ça dans la figure pas de parade possible…Il sait trouver ce qui fait mal, il sait où la nature humaine dépose sa connerie. Avec un air à ne pas y toucher, une innocence béate il fustige la société, ne lui laisse aucune chance. La salle pleine ce soir de réveillon succombait sous les rires et pourtant la vie d’une personne était en jeu, le théâtre de l’Oule était plein ce soir là et Manuel Pratt nous délivrait son meilleur fiel devant une Ludivine qui se sentait acculée mais ne perdait pas pied et gardait un bel applomb, elle a des réserves sous le capot. Quel combat!!!quel humour dévastateur. Si vous ne connaissez pas encore cet humoriste vous manquez quelque chose car c’est d’une folle originalité, c’est intelligent et caustique et le couple Pratt/Mounier fonctionne à merveille dans un naturel déconcertant. Du très beau travail, du cousu main que l’on adore.


Jean Michel Gautier


CRITIQUE DE FANNY INESTA


Un très bon début de réveillon ce 31 décembre au théâtre de l’Oulle où comme chaque année, Manuel Pratt nous fait le bonheur d’y jouer. La salle était pleine et cette année, c’est un duo explosif entre Ludivine Mounier et Manuel Pratt qui va vous surprendre! Ce n’est pas une pièce, c’est une bourrasque de liberté! Sur scène, un homme et une femme se retrouvent à la suite à d’’un évènement dont on cachera la teneur, et à l’issue du spectacle, le public devra voter pour savoir lequel des deux aura la vie sauve, quel challenge! Chacun va argumenter afin de nous convaincre de les épargner et seul, le public sera juge. Jusqu’où peut-on aller pour sauver sa peau?Avec une folie explosive, Elle va même jusqu’à nous offrir un portrait sensuel et charnel du génie féminin qui ne laissera personne indifférent et surtout les hommes! Lui se défend moins mais cogne et dénonce les contraintes et les injonctions que la société tente de semer sur notre chemin, le chômage, la précarité, le racisme, le machisme, une mise en abîme infinie. Un ouragan qui puise sa force dans une solide dose d’humour, d’intelligence et d’observation. Avec un cynisme hallucinant, il nous prend à parti, nous met face à nous -même, il nous questionne de façon magistrale sur notre capacité d’agir ou pas, sommes nous prêts à changer le rythme douillet de notre quotidien? Pouvons- nous rester en équilibre quand tout s’écroule pour beaucoup autour de nous, le fil conducteur étant toujours le droit de vivre. On rit énormément dans ce spectacle d’une férocité salutaire, d’une autopsie implacable , d’une intensité électrique qui passent toujours par le prisme de l’humour, entre réflexions hilarantes, un spectacle inventif et intelligent, servi par deux comédiens irrésistibles. Une fin surprenante à laquelle on ne s’attend pas, ils sont impeccables dans ce face à face au coeur d’une mise en scène originale et efficace, un voile salutaire et humaniste qui fait du bien.Manuel Pratt sait gratter là où il faut et il ne s’en prive pas.


Fanny Inesta

15 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page