top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

LE FOSSE

Dernière mise à jour : 17 avr. 2023

Au Théâtre du Balcon Avignon

Avril 2023 (les 8,9,11;12;14,15,16)

et à retrouver au festival off 2023


C’est le premier texte de Jean-Baptiste Barbuscia et il frappe fort dans cette histoire qui dépasse les genres et propose une variation originale très bien menée.

Sortant du noir total, nous apparaît un grand mur qui occupe une belle partie de la scène. Puis apparaissent des formes, Pierre et Mousse. Amel les rejoindra. Seraient-ce un cadre apocalyptique teinté de catastrophes naturelles qui accompagnent le réchauffement climatique, qui les poussent à creuser? Car oui, derrière ce mur, se trouve un fossé où ils creusent jour et nuit. Creuser pour agir, pour avancer, pour ne pas se perdre, pour essayer de trouver un sens à leur vie?Le réel leur échappe comme ce trou échappe au réel, un monde sans consistance hormis celle de l’absurde. Ils nous offrent ce sentiment dans un univers dérangeant et dérangé où on les suit dans leurs errances et leurs questionnements.

Une écriture audacieuse et ingénieuse. A la fois loufoque et époustouflante de trouvailles, Jean-Baptiste Barbuscia nous entraîne dans son univers. C’est drôle à pleurer mais pas toujours de rire. Une écriture remplie de traits d’humour et de jeux de mots qui font écho à diverses références.

L’absurde, comme un outil de résistance refusant d’être une proie de la vie et de l’absurdité du monde qui nous entoure. Un regard sans complaisance sur l’exploitation de l’homme, le racisme, le capitalisme , le caractère irrationnel de notre société mais si les sujets sont cinglants comme l’éclair, les jeux de nos cinq comédiens sont très drôles.

Une mention particulière pour cet artiste excellent Fabrice Lebert, qui joue sous les traits d’une chèvre obstinée, qui se rebelle, et qui tel un lion résistera, ou bien cette parodie d’un chaman indien en transe . La magie du théâtre opère ! Un récit surréaliste, une pièce très visuelle et un univers onirique dans une ambiance à la Beckett revue par Charlie Hebdo, une pièce moderne qui se distingue par l’humour non dénuée d’une certaine âpreté. Une fin à laquelle on ne s’attend pas.

Très bien mis en scène par Serge Barbuscia qui a su faire appel à de bons comédiens semblant tout droit sortir des rues, le spectateur est happé par l’ambiance de cette représentation et difficile de sortir indemne de cet univers. Mettre en scène ce spectacle était un pari osé, il est pleinement réussi.

Il a fait une synthèse de tous ces éléments qui confère à l’ensemble son caractère paradoxal à la fois onirique et terriblement vrai.

Fanny Inesta


Texte de Jean-Baptise Barbuscia

Mise en scène : Serge Barbuscia

Assisté par Alice Faure

Composition musicale : Eric Craviatto

Création lumière : Sébastien Lebert

Distribution : Xavier Coppet, Alice Faure, Fabrice Lebert, Maïssane Maroqui, Laurent Montel

47 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page