top of page
  • Photo du rédacteurFabrice Glockner

Chrysalide

Du 6 au 29 juillet 2023à 20h20 Au théâtre du Verbe Fou Avignon


Un homme peut en cacher un autre ; tout doit pouvoir se transformer.

Tel est le double message que transmet Joshua Laffont-Cohen dans une comédie aux accents d’oxymore : légère et profonde ; amusante et cynique.

La pièce met en scène quatre amis branchés, en nous entraînant dans leurs appartements respectifs au cours de soirées animées. Un couple d’hétéros : Nathan un chirurgien qui ne supporte pas l’échec et se pique d’écrire ; Sarah, sa compagne pétillante et amoureuse, prête à tout pour le faire publier. Un couple d’homos : Alex, galeriste à la recherche de nouveaux talents ; Liam éditeur qui rechigne à publier les poèmes de Nathan. Les quatre personnages vont peu à peu se révéler à eux-mêmes et aux autres, dans leurs désirs et leurs contradictions, leurs failles et leurs richesses, leurs faiblesses et leurs talents

Chrysalide nous délivre quelques messages essentiels : Le bonheur, comme l’amitié, l’amour sont à vivre avec sérieux et sincérité ; les gens se transforment mais le cœur reste le même ; le désir reste un mystère et la vie se doit d’être vécue avec légèreté, quand tout le monde se ment, y compris à soi-même ; l’art semble être la dernière forme de vie possible et la beauté existe même dans l’ordure.

Les acteurs sont excellents, portés par une belle énergie et nous entraînent dans le monde de la transformation, des mentalités et des corps, sur les plans physique, intellectuel, moral, artistique. Ils sont en perpétuel mouvement, dans une succession de soirées pour des scènes aux accents à la fois drôles et profonds, sensibles et légers, au cours desquelles la volonté de plaire, la séduction et la jeunesse éternelle sont omniprésents.

La prose de Joshua, fine et délicate, épurée et sensible, offre une belle histoire d’amitié et d’amour, illustrée par une belle légende chinoise : l’homme qui réussit à tenir un papillon dans sa main obtient un éternel printemps. Et si c’était vrai ; et si l’auteur montrait que chacun doit pouvoir vivre ses fantasmes afin d’atteindre son plein épanouissement ? Et si les mots de l’auteur étaient ce papillon permettant de rire de la vie avec grâce et tendresse…

La mise en scène est enlevée avec des intermèdes de musique juive pour nous offrir un dénouement inattendu et nous confirmer que chacun peut sortir de sa chrysalide, évoluer en secret, muter, tant au sens propre qu’au sens figuré et nous confirmer ainsi le tout coule cher à Héraclite d’Ephese : on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve !


Fabrice GLOCKNER (www.desmotspourlecrire.com)


Auteur et metteur en scène : Joshua Laffont-Cohen Comédiens : Antoine Dubois, Eric Fardeau, Paul Hayat, Clémence Mahé-Clémot Assistante : Marie-Béatrice Roy Collaboration artistique : Claude Bokobza Attachée de presse Dominique Lhotte

44 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page