top of page
  • Photo du rédacteurJean-Michel Gautier

Cette Petite Musique Que Personne N’entend

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Au Théâtre du Balcon Avignon le 10 mars2023


Il y avait foule ce soir là pour aller au théâtre sous une fine pluie du mois de mars.

Qui était à l’origine de ce mouvement de foule : la pièce de Clarisse Fontaine ? La réputation du théâtre du Balcon ? Joeystarr qui assurait la mise en scène ? Allez savoir, on se pressait en tout cas pour entrer. Une scène nue avec un long banc, deux cubes et un rideau blanc en fond de scène.

Clarisse entre en scène dans une mini robe noire style Twiggy des années 60 perchée sur des talons aiguilles de plus de 12cm de haut. C’est la lente descente aux enfers d’une  jeune fille qui croit en l’amour et tombe sur un margoulin qui abuse d’elle, lui fait croire en l’amour mais ne lui propose qu’un faux semblant, une caricature fortement implantée dans certains milieux où la femme  n’a qu’une place subalterne, où la violence est monnaie courante et le mépris un lieu commun. Elle va arriver à se libérer à prendre le large mais elle ne  tardera pas à sombrer à nouveau, on ne se refait pas !!!… Ainsi va la vie des jeunes filles en fleurs qui rêvent de devenir princesses et ne trouvent en guise de château des merveilles qu’un prince charmant déguisé en escroc, au verbe haut et à l’arrogance de salon. Non on n’entend pas cette petite musique, celle- ci est couverte par le brouhaha d’une civilisation qui a perdu ses repères, où les hommes ne sont que des carpettes qui n’ont que des mots qu’ils ne maîtrisent même pas au coin des lèvres.  L’auteure qui est aussi l’interprète nage dans du vécu, on la suit, on s’émeut, on s’insurge mais la vie continue de courir de nous entraîner plus loin encore dans une quête que l’on pense en fin de compte impossible. L’herbe est toujours plus verte ailleurs !!! Quel panorama ? Que faire dans cette jungle où les bons sentiments sont dans les poubelles où ne restent que les reliefs d’un banquet de dupes. Clarisse Fontaine est dans une exactitude imparable, pas un faux pas, pas un mot de trop, pas une intonation de côté, elle est juste et nous emporte derrière elle dans les méandres d’une tristesse infinie qui nous submerge en fin de compte. La mise en scène de Joeystarr est d’une fluidité absolue, tout en finesse et délicatesse. Bravo l’artiste on ne pouvait pas imaginer cela. Applaudissements forts longs et mérités…à revoir cet été.


Jean Michel Gautier


A voir ou revoir cet été durant le festival.

Texte et jeu : Clarisse Fontaine Mise en scène : Joeystarr


25 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page