top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Audience de Vaclav Havel


Cie Libre Esprit

Chapelle des Italiens Avignon

Le 11 février 2024 à 17h





crédit photos: F. Inesta



Nous sommes à Prague en 1974, au coeur d’une brasserie, où l'arôme de l'orge et du houblon flotte dans l'air. Sladek, le propriétaire des lieux ouvre et boit les les bouteilles de bières sans interruption sauf celle pour se rendre régulièrement aux toilettes... Il incarne l’autorité alcoolisée, où la manipulation et les compromis sont courants..En effet, il convoque Vanek un écrivain mis en marge par l’état et contraint d'endosser le rôle de manœuvre pour survivre. Figure de pouvoir dans cet univers de bières, Sladek lui propose une opportunité qui pourrait améliorer le cours de sa vie : un poste et un statut plus confortables… mais une contrepartie édifiante : il faut que Vanek se dénonce, une tâche qui ébranle son intégrité morale . Même dans ce travail qui ne lui correspond pas, il ne peut échapper à l’oppression et à la manipulation qui font partie de sa vie .Leur interaction révèle les tensions sous-jacentes d'une société où la liberté d'expression est réprimée et où la vérité est une monnaie d'échange.

Les conversations entre les deux personnages sont chargées de sous-entendus et de propositions obscures. C'est ici que réside toute la complexité de la pièce: le dilemme moral,les lignes entre le bien et le mal, la lutte entre les principes et la nécessité de survivre dans un environnement hostile.Le décor et la mise en scène sont sobres mais évocateurs : une table, deux chaises et des fûts de bière alignés . C'est dans cet espace que se déroule l'intégralité de l'action, offrant ainsi une concentration intense sur les échanges.

La pièce écrite avec finesse et subtilité, nous rappelle que même dans les moments les plus sombres, la lumière peut briller, offrant un espoir de rédemption et de renouveau.Enfin il est impossible de parler de cette pièce sans évoquer la dimension politique omniprésente dans l’oeuvre de Havel .

Nikson Pitaqaj et Henri Vatin sont très à l’aise dans leur rôles.Un bémol concernant les aspects techniques , certains spectateurs ont noté des problèmes de sonorisation qui ont parfois perturbé l'immersion dans la pièce. Les voix des acteurs semblaient parfois étouffées ce qui a pu nuire à la clarté des échanges verbaux.C’est dommage.


Fanny Inesta


De Vaclav Havel

Avec Henri Vatin

Nikson Pitaqaj

Mise en scène : Nikson Pitaqaj





13 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page