top of page
  • Photo du rédacteurFanny Inesta

Les 50 ans du Café de la gare

Sotha Sigaux, membre fondateur du Café de la Gare qui a 50 ans, relance en 2024, les soirées mythiques créées à l'époque avec les Dimanches de Sotha :

- un prix d'entrée fixé de façon aléatoire de gratuit à 15e

- de jeunes compagnies et/ou des créations avec un vrai partage de recettes sans des conditions financières exorbitantes

- après le repas un partage d'une popotte avec une buvette avec les comédiens.



 










Lesartsliants: - Comment à commencé l'aventure du Café de la Gare? Qui a eu l'idée de créer ce lieu mythique?. Est-ce une décision collective ou sous l'impulsion d'un des membres fondateurs?. 



Sotha Sigaux: L'idée d'un lieu de spectacle qui appartiendrait à ceux qui le font vivre était l'obsession de Romain Bouteille qui me l'a communiquée. Puis nous rencontrâmes Coluche, qui fut enthousiaste. Au cours de mes vacances avec Patrick Dewaere en mai 68 ils trouvèrent l'endroit idéal, près du chantier de la gare Montparnasse. Miou-Miou, Gérard Lefèvre, Jean-Michel Haas, Catherine Mitry et Henri Guybet avaient déjà entamé les travaux à notre retour et nous nous joignîmes à eux.



Lesartsliants: - Vous êtes les créateurs du concept de Café Théâtre... en êtes-vous consciente? Que pensez-vous de l'évolution actuelle du théâtre dans notre société ?. Pensez-vous que l'âme du théâtre a changé et que les grosses productions ont changé les règles du jeu?


Sotha Sigaux :A ma connaissance c'est Maurice Alezra qui est le créateur du concept de café-théâtre. C'est lui qui a créé la Vieille Grille où Romain et moi avions travaillé avec Higelin, Rufus et Brigitte Fontaine, entre autres.

Je pense qu'il y a une immense scission, de plus en plus profonde, entre le théâtre que je dirais "alimentaire" et le théâtre vivant, de création.

Je pense que d'un point de vue culturel, les grosses productions ne rendent pas toujours service aux créateurs fauchés. Ou du moins intègres.




Lesartsliants- Pourquoi avez-vous créé les Dimanches de Sotha?. Est-ce pour donner la chance à de jeunes productions ou à de jeunes créations de jouer à Paris dans un lieu mythique ?. Où trouvez-vous vos pépites théâtrales ? Et quels sont vos critères de sélection?


Sotha Sigaux: J'ai créé les Dimanches de Sotha pour être libre. Deux heures par semaine, c'est pas mal, d'être libre. D'une part pour leur donner leur chance, oui, et d'autre part pour partager la convivialité qui nous a rendus célèbre. Echange avec le public, soupe, etc. Je programme mes spectacles au hasard, par amitié, par coup de foudre, par élan.




Lesartsliants- Avez-vous un message à passer aux jeunes qui veulent jouer, créer, écrire et mettre en scène du théâtre ?. Et un message aux professionnels du milieu?


Sotha Sigaux: Je n'ai jamais eu de message et je ne vais pas commencer aujourd'hui! Je n'ai pas la science infuse. Et en fait, je ne sais pas ce que c'est que d'être professionnel.


Interview réalisé pour lesartsliants.fr


Spectacles DIMANCHES DE SOTHA pour la fin de l’année.

- le 25 Février2024 Cadeau des dieux avec Shams Bouteille 


- La réussite passe par le charisme : 17 Avril

- Quand Marie rencontre Sully le 18 Février 

- Ceci n'est pas une saucisse le 3 Mars et le 17 Mars, 7 et 14 et 28 Avril

- Papy et Mamy le 24 Mars

- Un pour tous le 10 et 31 Mars et 21 Avril

19 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page