top of page
  • Photo du rédacteurDominique Mesle

La Convivialité, la faute d'orthographe


Théâtre du Rideau

Rue Goffart 1050 BRUXELLES

Le 28 mai 2024



Après leur passage très remarqué lors du Festival d'Avignon en 2015, puis en 2016, au théâtre de la Manufacture,ils sillonnent un peu partout. Ce soir, nos deux Belges sont à Bruxelles pour notre grand plaisir!

Le langage : une suite de sons, de mots, de phrases qui permettent la communication. L'orthographe : le code graphique qui permet de la retranscrire.

En langue Turque l'écriture est phonétique : ekler, taksi, otel, un mot pour une écriture. En Français on ajoute des voyelles et des consonnes muettes, on double des consonnes et autres exceptions à apprendre par cœur.

L'orthographe devrait privilégier et faciliter le partage et la communication. Mais bien au contraire, des règles strictes inculquées dès le plus jeune âge imposent une connaissance privilégiée. Rien de mathématique dans cette manière de s'exprimer, toujours une épée de Damoclès au- dessus de la tête concrétisée par l'obtention d'une note.

Il est dit que le niveau scolaire en orthographe a baissé mais à l'époque on ne parlait pas de physique, chimie, biologie , informatique, ... Qui a fixé, fixe et fixera ces règles au contenu saugrenu? Les accords avec le COD s'il est placé avant le verbe, une pratique du moyen âge initiée par les moines copistes qui ne pouvaient attendre la fin de phrase avant d’appliquer l’accord. La confiture de groseilles est différente de la gelée de groseille car dans la gelée, les groseilles ne sont plus reconnaissables il suffit alors de les cuire pour leur faire perdre le s !

Que nenni la conservation d'une étymologie grecque ou latine employée sur un mot arabe. Autre exemple concret, entre le VII et le XI eme siècle, les mots en terminaison l au singulier devenaient us au pluriel (cheval, chevaus); pour gagner du temps, les copistes du Moyen âge ont créé une abréviation en forme de croix pour les terminaisons en us. (Chevax). Suite à des erreurs un U fut ajouté à l'abréviation (chevaux) qui contient donc deux U... Une pléthore (avec un H pour faire beau) d'autres exemples maltraitent gaillardement nos acquis !

Les règles sont fixées par l'Académie Française qui ne dispose d'aucun linguiste ou autre spécialiste phonéticien, ils ne se réunissent que le jeudi à partir de 15h.

Qui met à jour le correcteur orthographique de Google ?

Un très vaste sujet qui cause beaucoup d'échecs, d'exclusion de refus. Qui le premier refuse de lire une personne pleine de sens d'un discours bien étayé pour cause de mauvaise orthographe. La grammaire n'est finalement pas un vecteur qui facilite l'expression écrite.

Sur scène, les deux acteurs, car il s'agit effectivement d'une pièce de théâtre, nous font mettre le doigt sur quelque chose de sacré. La mise en scène parfaitement menée rend cette pièce bien vivante. Il s'agit bien d'un jeu de scène avec des acteurs bien présents. Les dialogues parfois déridés sont incisifs et tout sauf scolaires. L'humour est présent et permet de conceptualiser ce qui pourrait être abstrait. 

Sur l'écran, un marteau pour faire peut-être entrer la connaissance, mais y apparaît aussi des exemples concrets, des mots où l'ordinateur prend sa place. Les deux acteurs, professionnels de la langue française ouvrent des portes que l'on osait franchir. 

Les projets d'évolution de la langue ont été rabrouées par beaucoup. Il est difficile de faire fit de ce que nous avons appris à l'école !!

L'orthographe à été conçue pour être difficile et réservée aux nantis. Les autres n'ont pas le droit à l'expression, quid de la convivialité.

 L' IA sait maintenant corriger les textes pour nous, l'important n'est il pas de communiquer.??

Ce spectacle est un soufflet à notre culture et nos désirs d'intégration. Volontairement provocateur, d'un humour bien grinçant mais avec des propos hyper intelligents, ils dissèquent profondément les fondements de notre sacro-sainte écriture.

Un grand bravo à Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, les deux acteurs ex-profs longuement applaudis.

A l’issue du spectacle, une rencontre de 20 minutes est proposée, on aimerait y rester une heure !


Dominique Mesle



Un spectacle présenté par la compagnie Chantal et Bernadette. Ecrit par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron


CONCEPTION, INTERPRETATION ET ÉCRITURE Arnaud Hoedt et Jérôme Piron

CO-MISE EN SCÈNE Arnaud Pirault, Clément Thirion, Dominique Bréda CRÉATION VIDÉO Kévin Matagne CONSEILLER TECHNIQUE Nicolas Callandt CONSEILLER ARTISTIQUE Antoine Defoort ASSISTANAT A LA MISE EN SCÈNE Anaïs Moray DIRECTION TECHNIQUE Charlotte Plissart RÉGIE Charlotte Plissart, Clément Papin (en alternance)IMAGE Véronique Vercheval

24 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page