top of page
  • Photo du rédacteurJames Desauvage

Dernière histoire d’amour

FESTIVAL AVIGNON OFF 2021

Theâtre du Chien qui Fume

Nous sommes en 1943 dans l’atelier d’un créateur de mode reconnu, çà et là des modèles en création, quatre tissus traversent la scène de haut en bas. Il crée mais aussi il participe à la résistance avec sa fille. Un soir arrive la mort dans un uniforme SS. Discussion avec elle, il obtient un sursis….mais durant cet épilogue la mort s’éprend de sa fille… Nous voici balancés entre cette fin inéluctable et ce nouveau destin qui se dessine, qui gagnera? Une fresque dans ce Paris perturbé dominée par la mort déguisée en SS. On oscille entre le réel et l’imaginaire. Gérad Vantaggioli nous promène dans le fantastique, l’extrémité des choses, les mondes parallèles. Cette mort si bien représentée dans un uniforme d’officier SS, cette mort si proche de nous qu’elle en arrive à avoir des sentiments, cette mort qui arrive à tout moment qui dénoue toutes les intrigues. L’histoire dense d’un couturier parisien à la mode dans une période de crise où se mêle l’amour et le patriotisme, le clan des purs et celui des corrompus. Où vient s’infiltrer la mort comme élément épurateur, comme une force au-dessus de tout et pourtant si proche, si fragile. Paul Camus interprète cet officier nazi avec une prestance, une allure qui l’élève au dessus des autres personnages, il est magique. Jean- Marc Catella est comme toujours dans la justesse de ses personnages, dans la précision il laisse chaque fois la trace d’un individu dont on a exploité toutes les possibilités. Sarah Bertholon est ravissante elle sert de lien entre chaque personnage et s’en sort à merveille. Une très belle prestation . Paul de Monfort a un rôle de second plan qu’il occupe sans problème avec un jeu délicat. Dernière histoire d’amour c’est une histoire bouleversante dans une époque qui a perdu tous ses repères. Une époque déboussolée où tout est possible où l’impensable se produit, où l’on ne sait plus où se trouve le réel …. Les personnages ne savent plus, tout est alors possible. Gérard Vantaggioli tisse une pièce magnifique dans un climat très cinématographique, on aime énormément….


Jean Michel Gautier


texte et mise en scène Gérard Vantaggioli avec Sarah Bertholon

Paul Camus

Jean Marc Catella

Paul de Montfort musique Eric Breton lumières, son et décors Franck Michallet photo Philippe Hanula

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

A Propos

12438950_439998056196250_4685327206366182128_n-1.jpg

Nous sommes Fanny Inesta et Jean-Michel Gautier, chroniqueurs indépendants et surtout passionnés de théâtre, d’expositions, et de culture en général. A ce jour, nous créons notre propre site, avec nos coups de coeur et parfois nos coups de griffes… que nous partageons avec vous.

Articles

don.png

Restez informez de nouveaux articles

Merci de vous être abonné!

bottom of page